Non au vélodrome Arena

L’association Chloro’Fill, comme beaucoup d’associations voisines impliquées dans la défense de l’environnement, s’associe à l’opposition au projet de construction d’un vélodrome en Haute-Savoie, rapidement relooké en projet multi-activités sportives et culturelles Arena.
L’usage du vélo, pour les déplacements ou pour l’activité sportive, fait partie de nos demandes de développement, en particulier dans le domaine des infrastructures routières, parce qu’il est temps d’admettre que la route n’appartient pas qu’aux voitures, pour répondre aux défis urgents du réchauffement climatique et de la crise énergétique, et parce que notre département est encore largement sous-développé dans la réalisation de pistes ou de voies sécurisées et réservées aux cyclistes.
Mais le vélo pour tous, en toute liberté, n’a rien à voir avec la construction d’un équipement pharaonique destiné davantage à la promotion politique et à l’image du premier élu de la Haute-Savoie qu’à répondre aux attentes des citoyens de ce territoire.Le Collectif Non au Vélodrome Arena se structure et lance, dans la continuité des actions menées ces 6 derniers mois, une campagne de communication, dont le double objectif est de sensibiliser les Hauts-Savoyards à l’inutilité de ce projet et de persuader M. Saddier de l’abandonner :

  • Lancement du site site internet Non au vélodrome Arena
  • Plus de 5’000 élus des 279 communes de Haute-Savoie ainsi que les sénateurs, députés et conseillers départementaux, ont reçu une lettre ouverte qui déroule l’argumentaire et met en lumière les incohérences de ce projet
  • Révélation de l’appel d’offre commandé par le département, en totale inadéquation avec le projet actuel Haute-Savoie Arena (voir lettre ouverte)
  • Conférence de presse du collectif le 12 janvier avec TV8 Mont-Blanc, France 3, Radio France, Le Dauphiné, etc.
  • Mise à disposition d’un flyer A5 imprimable, pour une synthèse des arguments et des estimations chiffrées
  • Lancement d’une infolettre pour rester informé régulièrement sur l’actualité du dossier et les actions à venir.

Demandons la ré-affectation du budget (estimation entre 100 et 150 millions d’Euros)
à la création de pistes cyclables !
Il est urgent d’agir dès maintenant pour stopper le projet.