Laurent Wauquiez confie la bio aux agro-industriels

C’est le titre d’un article du quotidien en ligne Reporterre qui fait état de la transformation en profondeur de la politique du bio en Auvergne–Rhône-Alpes.
A la lecture du plan régional de développement de l’agriculture biologique que s’apprête à voter  jeudi 17 novembre 2016 le Conseil régional d’Auvergne–Rhône-Alpes présidé par Laurent Wauquiez, l’exécutif régional va retirer aux acteurs historiques du bio leur rôle dans le développement d’une agriculture paysanne et locale au profit des promoteurs du productivisme.

Panier légumesEn effet, parallèlement à la mise en place de ce plan, la liste des associations promouvant le bio qui perdent des financements s’allonge, certaines pourraient même disparaître sans l’appui du co-financement de l’état.
Pressenti depuis plusieurs mois, le démantèlement des aides régionales au réseau paysan se confirme donc. C’est un véritable transfert de fonds des réseaux associatifs vers les chambres d’agriculture.
Un basculement qui risque de transformer en profondeur la politique du bio en Auvergne–Rhône-Alpes. C’est probablement la fin d’une agriculture bio paysanne, locale et de saison.

Lire l’article de Reporterre in extenso : on y trouve en effet des précisions intéressantes sur la stratégie utilisée et sur les acteurs de ce profond changement de politique.