L’air

Campagne citoyenne pour une meilleure qualité de l’air au pays du Mont-Blanc

La pollution de l’air dépasse les normes légales, avec des conséquences néfastes sur notre santé. Obtenons, ensemble, des mesures d’amélioration de la qualité de l’air.
Réseau Air 74 xxxSite : INSPIRE – De l’air pur au pays du Mont-Blanc

L’association Chloro’Fill adhére au Réseau Air 74 pour lutter contre la pollution de l’air. Voir les membres du Réseau Air 74 (cliquer pour agrandir l’image)

La présentation sur écran de Anne Lasman-Trappier intitulée « Quelles solutions », projetée le 17 février 2017 à Saint-Pierre en Faucigny au cours de la conférence « Pollution de l’air, diagnostics et solutions » (voir archives de nos animations) organisée par plusieurs associations environnementalistes (dont Chloro’Fill), est téléchargeable en cliquant sur ce lien (document pdf de 47 pages).

Vitesse et pollution

Vitesse et pollutionx
x
La vitesse optimale de circulation pour les émissions de polluants atmosphériques est
autour de 70 km/h pour les véhicules légers
Voir le document pdf

 

Autre liens….

  • Interdire les produits les plus polluants, étendre les obligations de surveillance de l’air intérieur et d’étiquetage des émissions de polluants volatils des produits font partie des actions déclinées dans le plan présenté par le gouvernement
    Voir l’article publié par le site www.actu-environnement.com en octobre 2013
  • Un réseau d’experts-chercheurs, ingénieurs, médecins, consultants… réunis autour de la thématique de l’environnement intérieur
    Réseau Recherche Santé Environnement Intérieur
  • Observatoires de mesures de la qualité de l’air :
    Sites regroupant des réseaux associatifs, en particulier Air-APS, site de surveillance de la qualité de l’Air de l’Ain et de Pays de Savoie
    Laboratoires fixes et mobiles de mesure de la qualité de l’air : Concentration d’ozone, polluants chimiques, micro-particules, pollens.

Rappel de quelques règles pour émettre le moins de particules dites PM10 (de 10 microns, pouvant pénétrer sans obstacles dans les alvéoles pulmonaires) lorsqu’on se chauffe au bois au moyen d’un fourneau ou insert (les cheminées dites à foyer ouvert étant à bannir) :

  • du bois sec (18 mois minimum), non traité et tempéré
  • allumer par le haut et sans papier, qui génère énormément du fumée. Il existe des allume-feu très efficaces, « écologiques » (fibre de bois et d’huile végétale) qui ne fument pas à l’allumage.
  • abandonner définitivement le projet de faire « feu continu » en fermant l’arrivée d’air oxygéné. Laisser tout au contraire en permanence le tirage ouvert à fond. La seule modulation recommandable de l’intensité du feu doit rester celle de la quantité de combustible déposée dans le foyer.

Voir site « Faire du feu sans fumée » et vidéo ci-dessous :

Quels sont les liens entre la pollution de l’air et le chauffage au bois ?
Voir un dossier ultra documenté sur ce sujet sur le site Picbleu

Voir la page Le chauffage au bois que nous avons créée sur le site Chloro’Fill